Accueil / Entraînement / Comment réagit ton corps lorsque tu cesses de t’exercer?

Comment réagit ton corps lorsque tu cesses de t’exercer?

De nos jours, nul ne peut nier l’importance de faire de l’exercice et de pratiquer une activité physique régulière.

Certains des bienfaits que procure l’exercice physique relèvent presque du bon sens. Ces bienfaits peuvent être physiques ou cognitifs.

L’exercice physique fait partie du quotidien d’une proportion de plus en plus importante de la population.

Les chiffres ne sont cependant toujours pas satisfaisants.

Dans un monde idéal, tout le monde s’exercerait au moins 45 minutes par jour.

En outre, l’exercice physique devrait être reconnu en tant qu’arme de prévention.

C’est pourquoi je pense que les professionnels de l’activité physique et sportive constituent le premier rempart intervenant contre la plupart des maladies.

Si les médecins guérissent, les pratiquants d’une activité physique, eux, préviennent !

Dans cet article, j’adopte ce point de vue et je m’appuie sur cette idée pour aborder la question de l’importance d’une pratique physique, sous l’angle de la réaction du corps face à l’arrêt de l’exercice.

Si tu pratiques déjà une activité physique, j’espère que cet article te poussera à ne pas abandonner. Si tu ne pratiques toujours aucune activité physique, tu pourras comprendre pourquoi tu devrais t’y mettre.

L’importance de l’exercice physique

les bienfaits de l’exercice physique

Les bienfaits de l’exercice physique

Pratiquer une activité physique procure d’innombrables bienfaits.

Notamment:

  • Une amélioration du niveau cognitif
  • Une meilleure image de soi et une meilleure estime de soi
  • Une réduction des niveaux de stress
  • Une amélioration de la qualité du sommeil
  • Une augmentation de la force
  • Une augmentation du pourcentage de masse musculaire
  • Une réduction du pourcentage de masse grasse

Comme tu peux le constater, les avantages sont nombreux, et la liste ne s’arrête pas là.

Il est impossible de lister tous les bienfaits de la pratique régulière d’une activité physique.

L’activité physique peut s’apparenter à cette « pilule » miracle tant recherchée.

Cependant, certaines personnes considèrent que la pratique d’une activité physique est superflue ou qu’elle n’est pas essentielle.

À mon avis, cet état d’esprit est critiquable et pourrait rapidement devenir néfaste.

Découvre certains des principaux changements risquant de survenir après avoir cessé de s’exercer.

Comment le corps réagit-il à l’arrêt de l’exercice physique ?

Il est tout d’abord important de remarquer que les effets d’une inactivité physique se manifesteront après un laps de temps différent, dépendant du niveau d’entraînement de chacun, du type d’entraînement et de facteurs extérieurs tels que l’alimentation et le sommeil.

Il est probable que si tu ne t’entraîne qu’une ou deux fois par semaine ou que si ton activité physique se résume à une marche quotidienne, alors un arrêt n’entraînera pas des effets aussi négatifs ni aussi immédiatement visibles que s’il s’agissait d’une personne pratiquant un entraînement de résistance (tel que le culturisme) 3 à 4 fois par semaine, dont le corps, par ailleurs habitué à une stimulation constante, cesserait soudainement d’en recevoir.

Cependant, si aucune limitation ne t’empêche de pratiquer un exercice physique, n’importe quelle activité physique vaut mieux que pas d’activité physique.

Comme tu peux le constater ci-dessous, un manque d’entraînement ou un manque de régularité dans cet entraînement aura un énorme impact sur ton corps.

La perte de force et de masse musculaire

Il est impossible de maintenir sa force et son pourcentage de masse musculaire sans pratiquer une activité physique régulière.

Tout comme l’alimentation, l’exercice physique, en particulier les exercices de résistance tels que le culturisme, est l’un des principaux responsables de la croissance de la masse musculaire et de l’augmentation de la force.

C’est pourquoi, un arrêt de l’entraînement entraînera une perte de la masse musculaire et en conséquences, de la force.

Cet arrêt va également impacter nos occupations quotidiennes, car de nombreuses actions exigent de la force dans les bras ou les jambes.

Cette force est d’autant plus importante que nous vieillissons.

Notre masse musculaire devient instrumentale à notre autonomie lorsque nous sommes plus âgés, tandis qu’un niveau de force correct est par exemple nécessaire pour éviter les chutes lorsque nous sommes plus âgés.

La perte de résistance/d’endurance

fatigue

La pratique régulière d’une activité physique contribue à augmenter la résistance physique (pas seulement musculaire, mais également celle des organes vitaux).

Si ton endurance musculaire est également moindre, la réalisation de simples activités quotidiennes te demandera des efforts plus importants.

Ou bien imagine que tu cesses de t’entraîner durant un mois, puis que tu veuilles rependre le même programme d’entraînement : tu devras probablement réduire les charges, l’intensité et la fréquence de ton entraînement jusqu’à ce que ton corps s’y adapte à nouveau.

Mais la résistance n’est pas uniquement musculaire, comme le prouvent les exercices cardio. Ils agissent directement sur d’autres organes responsables de la circulation et du transport de l’oxygène dans l’organisme.

Cette perte/diminution de ton endurance, entraînera un essoufflement au moindre effort et tu seras incapable de réaliser un effort physique.

La perte de l’endurance, inhérente au manque d’exercice, impactera elle aussi directement les activités quotidiennes.

Prise de poids + perte de la masse musculaire

Prise de poids et perte de la masse musculaire

Ce n’est pas systématique.

Mais l’inactivité physique est généralement associée à une prise de poids.

La prise de poids est directement liée à une perte de la masse musculaire et à une augmentation de la masse grasse, deux choses pouvant être évitées grâce à la pratique régulière d’une activité physique.

Des études suggèrent que l’augmentation du poids et le développement de maladies telles que l’obésité sont dues à l’inactivité (associée à une faible dépense énergétique) plutôt qu’à une consommation alimentaire trop importante.

La masse grasse peut être viscérale (plus proche des organes et plus dangereuse) ou sous-cutanée (plus proche de la peau).

Ces deux types de concentration affectent le bon fonctionnement de l’organisme, car la graisse elle-même est résistante.

Autrement dit, plus ton corps contient de graisse, plus il te sera difficile de t’en débarrasser.

Cette augmentation de la masse grasse dérégule le bon fonctionnement du corps, induisant de mauvaises réponses hormonales.

Il y a, par exemple, de fortes probabilités qu’un homme produise plus d’œstrogènes (hormone produite en plus grandes quantités chez les femmes et responsable des caractères sexuels féminins) car la graisse potentialise la production d’œstrogènes.

La rétention d’eau (rétention de fluide) est un autre facteur directement lié à la prise de masse sans aucun lien avec l’augmentation de la graisse.

La pratique régulière d’une activité physique est une façon d’éviter la rétention de fluide, en particulier par le biais d’exercices cardio qui améliorent la circulation, tels que la course à pied.

Déséquilibre cognitif + augmentation des niveaux de stress

personne stressée

Au niveau cognitif, l’exercice permet d’entretenir la production de neurotransmetteurs qui agissent directement sur la disposition et la fonction cognitives, tels que les endorphines et la sérotonine.

L’exercice physique favorise également la réduction des niveaux de stress, en particulier les changements hormonaux qu’il entraîne, ce qui contribue à améliorer la façon dont le corps gère le stress.

En outre, des études révèlent que la pratique d’une activité physique peut contribuer à améliorer la mémoire, augmenter la concentration et améliorer la qualité du sommeil.

La privation de sommeil et l’apparition d’insomnie peuvent être provoquées par des habitudes sédentaires.

Le sommeil est très important, car durant le sommeil, le corps passe par plusieurs processus physiologiques permettant de maintenir l’équilibre de l’organisme.

Savais-tu que le tissu musculaire se construisait et récupérait lorsque tu te reposais ? Une bonne nuit de sommeil va donc permettre à ton corps de récupérer et de se reconstruire.

En résumé…

Si tu hésites à t’entraîner, prends en considération les effets négatifs que pourrait entraîner de l’irrégularité.

À ce stade, il ne s’agit plus d’esthétique, mais d’améliorer son niveau de santé et d’éviter de futures maladies.

À mon avis, l’exercice physique devrait être aussi, voire plus important que ton brossage de dents quotidien, car si nous négligeons l’un de ces facteurs, notre qualité de vie se détériorera très rapidement.

Entraîne-toi bien et prends soin de ta santé et de ton corps, tu vas vivre avec le restant de tes jours.

Comments

L'information contenu dans cet article ne concerne que l'opinion des auteurs.

About Tiago Sousa

Tiago Sousa
Tiago Sousa est diplômé en éducation physique et sportive, il est entraîneur personnel et formateur Crossfit L1. Il est un ancien nageur de compétition avec sa propre entreprise d'entraînement en plein air. Il vise à apporter plus de science dans sa région, en aidant les gens à atteindre leurs objectifs de manière sûre.

Check Also

arm circuit training

L’ultime circuit training pour les bras

Le travail des bras est grandement affectionné par la plupart des hommes pratiquant la musculation ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *